AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez|
Brouillon société
avatar
F'eiran Kia
Fondatrice
Messages : 43
Points d'Influence : 0
Date d'inscription : 15/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Déc - 20:52

Feuille de personnage
Race: Métamorphe
Fonction:
Histoire courte:



La vie à Hecreysia



Puissante nation, qui se veut gardienne de la paix, malgré des traditions encore bien ancrées au sein de la population. La nation d'Hecreysia est majoritairement composé d'humains, de quelques elzens esclaves et d'individus d'autres races souvent peu intégrés, stigmatisés et souvent victimes de racisme. Ceux qui ne croient pas en Altem sont vivement encouragés à suivre le culte.

❖ Organisation de la société


❖ Au sommet du pouvoir se trouve le roi. Entouré de multiples conseillers, des nobles à qui il accorde sa confiance, c'est lui qui prend les décisions les plus importantes pour le royaume. Il délègue bien entendu de nombreuses tâches à ses plus proches collaborateurs, et ses décisions priment toujours.
Les Gardiens sont des chevaliers de confiance, venant souvent de la noblesse, et chargés de la protection de la famille royale. Ils peuvent se déplacer où bon leur semble, et bénéficie de nombreux avantages.
Les Chevaliers Royaux quant à eux sont les garants de la justice. Ils se déplacent dans tout le royaume, suivant les ordres de leur souverain, afin de combattre toute menace pouvant causer du tort au peuple. Récemment, ils ont été chargés de retrouver les artefacts.
Les Chevaliers d'Emmyth sont liés à un griffon, et sont de fiers combattants, l'une des plus grandes forces du royaume.

❖ Viennent ensuite les nobles. Devient noble toute famille qui a été adoubée par le roi. Peu importe leur ancienne condition sociale, leur richesse ou leur crimes passés, ils obtiennent immédiatement ce statut plein de prestige. En effet, les familles nobles peuvent envoyer de représentants auprès du roi, afin de se mêler à la politique du royaume, et bien de leurs enfants deviennent de fiers chevaliers faisant partis de la garde rapprochée de la famille royale.
On peut bien entendu perdre ce statut, à la suite d'une trahison envers le royaume par exemple, provoquant honte et déshonneur sur sa famille.

❖ Le peuple se situe en bas de l'échelle. Il n'a que peu de pouvoir politique, même s'il peut adresser des doléances au roi, même si pour le moment la plupart des gens s'en contentent. En effet, jusqu'à maintenant, le royaume d'Hecreysia s'est plutôt montré généreux envers les petites gens, et peu de personnes songeraient à se révolter contre le pouvoir actuellement en place.
Chaque ville est également dirigée par un maire, choisit par les habitants, et qui doit rendre des comptes au roi chaque année. Celui-ci peut ainsi le destituer s'il juge que le maire n'a pas été assez performant.

❖ Le clergé est un peu à part. La plupart des prêtres d'Altem vivent grâce aux dons du roi. Ils ne demandent pas de contributions de la part du peuple - bien que celui-ci soit tout de même enclin à partager son trop plein de récoltes - et vivent chichement, avant tout tournés vers le dieu. C'est eux qui organisent de nombreuses cérémonies, des processions en l'honneur d'Altem et ils se disent protégés de la corruption du dieu déchu.

❖ Famille


❖ L'idée de la famille reste assez classique à Hecreysia. Deux personnes peuvent se marier, peu importe leur sexe, sous la bénédiction d'Altem, et se doivent de rester fidèles l'un à l'autre pour le restant de leurs jours. Le divorce est très peu répandu, souvent synonyme de déshonneur, et peu de personnes osent franchir le pas.
❖ Les enfants se doivent d'obéir à leurs parents jusqu'à leur majorité à seize ans. Les orphelins sont pris en charge par le culte d'Altem.

❖ Alimentation


❖ Les petites gens mangent beaucoup de pain, accompagné d'une soupe de légumes et d'un peu de viande les bons jours. Bien des gens n'hésitent pas à aller cueillir champignons, châtaignes ou même orties afin de change des produits du quotidien. Les personnes les plus riches peuvent se permettre de manger de la viande à chaque repas, des légumes venant d'autres pays, comme des pommes de terre ou des tomates.
❖ Il n'existe que peu d'épices afin de rehausser la saveur des plats. En général, les mets restent simples, même ceux destinés aux personnages importants.

❖ L'importance du culte d'Altem


❖ La grande majorité de la population croit en Altem et ses disciples. Pour beaucoup, le blashphème est inimaginable, tant le dieu est important. Hecreysia est un royaume pieu, la famille royale descendant de l'un des disciples.
On trouve ainsi de nombreux temples dédiés à Altem un peu partout. Le plus célèbre est bien entendu situé à la capitale, où sont organisées les plus grandes processions en l'honneur du dieu. La plupart des villes en possède également un, de taille plus modeste, et tous les villages ont au moins un autel en l'honneur de la divinité.

❖ Les prêtres d'Altem viennent d'horizons divers, et peuvent aussi bien être des hommes que des femmes. En moyenne, chaque famille trop nombreuse fait don de l'un de ses enfants à l'église, qui s'occupera alors de lui. L'enfant oublie son nom, se nomme en fonction d'une qualité (comme Tempérance, Générosité...) et commence sa formation. Il apprendra à lire, à écrire, quelques bases de l'histoire et devra effectuer de nombreuses corvées.
En moyenne, les prêtres passent leur vie à adorer Altem. Ils passent de temples en temples, sans jamais plus revoir leur famille. Ils ont le droit de fonder une famille, d'avoir des enfants, mais bien peu s'y prêtent. La plupart des prêtres préfèrent consacrer leur vie à Altem.
Il n'y a pas vraiment de rang entre les prêtres. Chacun effectue la tâche pour laquelle il est doué, tandis qu'il y a un roulement pour les travaux les plus fastidieux. Un grand prêtre existe, mais a plus un rôle de porte-parole que de véritable dirigeant.

❖ Outre l'organisation des processions et de célébrations, les prêtres gèrent eux même leur temple ainsi que le petit domaine qui y est rattaché. Ils vivent chichement, préfèrent éviter de demander des dons aux fidèles. Ils peuvent recueillir les personnes dans le besoin, les malades et les blessés, sans demander une compensation financière.
Ce sont également eux qui se chargent de l'éducation des enfants, en leur apprenant la base du savoir, tout en leur enseignant le culte d'Altem.

❖ Métiers et rôles disponibles


Bien des rôles sont disponibles au sein du royaume.
Il est tout à fait possible d'incarner un membre de la famille royale, ou d'une maison noble.
Vous pouvez également jouer un chevalier de la garde personnelle du roi, un chevalier griffon, ou un simple soldat. Marchand, couturier, forgeron, tavernier, pêcheur, prêtre d'Altem ou encore simple mercenaire sont d'autant de métiers disponibles.
Et si le coeur vous en dit, vous pouvez également incarner un vil gredin se faisant une joie de dépouiller tous ces braves gens.

Récapitulatif des rôles:

• Roi d'Hecreysia: Lyklor Thesandoral [PNJ]
• Reine d'Hecreysia: Libre [0/1]
• Princes/Princesses issus du premier mariage:  Libres [0/3]
• Princes/Princesses issus du second mariage:  Libres [0/2]

• Conseillers du Roi:  Libres [0/10]
• Gardiens: Libres [∞]
• Chevaliers Royaux: Libres [0/5]
• Chevaliers d'Emmyth: Libres [∞]
• Soldats: Libres [∞]

• Membres de la noblesse: Libres [∞]
• Gens du peuple: Libres [∞]

• Grand Prêtre d'Altem:  Libre [0/1]
• Prêtre d'Altem:  Libres [∞]


Revenir en haut Aller en bas
avatar
F'eiran Kia
Fondatrice
Messages : 43
Points d'Influence : 0
Date d'inscription : 15/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Déc - 21:01

Feuille de personnage
Race: Métamorphe
Fonction:
Histoire courte:



La vie des nomades d'Abbes



Organisés en clans, les nomades d'Abbes parcourent de vastes terres désolées, sans craindre les autres puissantes nations. Ils sont constitué en grande partie de changeformes, d'elzens anciens esclaves, de rares élémentaires curieux et de quelques humains et maudits.

❖ Organisation de la société


❖ On distingue deux types de clans: les clans majeurs et les clans mineurs.
Ces derniers sont en général composés d'une seule famille, qui a choisi de quitter l'un des clans majeurs afin d'acquérir une certaine indépendance. Leur vie est alors bien plus compliquée, loin de leurs anciennes traditions, même s'ils n'ont plus à se soumettre aux règles d'un meneur. En général, ils ont le droit de se présenter au rassemblement annuel, plus en tant que spectateurs que réels acteurs. Seuls les métamorphes ayant commis des crimes sont chassés.

❖ Les clans majeurs, au nombre de douze, sont bien plus structurés. C'est le chaman qui dirige ses membres. Il tient à la fois le rôle de meneur et de guide spirituel. Il prend les décisions les plus importantes, décide de la destination de son clan, de la répartition des tâches, et écoute les Esprits afin de limiter ses erreurs. Il est en moyenne respecté par les membres de son clan, et se doit de les guider avec sagesse.
Pour désigner son successeur, il s'isole plusieurs jours dans une grotte, afin d'y respirer divers mélanges d'herbes pour entrer en contact avec les Esprits. Ce sont eux qui lui montrent la personne la plus digne de prendre à son tour la tête du clan.

❖ Chaque chaman désigne plusieurs lieutenants afin de l'épauler dans sa tâche. Ce sont des nomades de valeur, qui sont respectés par leurs pairs. Ils ont chacun un domaine de prédilection, et divisent les membres du clan selon leur spécialité, afin que chaque talent soit utile.
On compte ainsi plusieurs grands domaines. Il y les cueilleurs, les chasseurs, les guérisseurs, les constructeurs ou encore les éleveurs. Seuls les errants forment un groupe à part, qui peuvent agir à leur guise.

❖ Il arrive que certains membres soient bannis - en faisant une erreur ou par choix.
Dans ce cas, ils ne peuvent revenir dans le clan, et doivent dire adieu à leur famille et amis. Certains d'entre eux choisissent alors de suivre le banni.

❖ Famille


❖ Avant toute union, les nomades doivent consulter le chaman, qui donnera ou non son assentiment quant à cette décision. Parfois, certaines offrandes aux Esprits peuvent faire pencher la balance, et certains couples choisissent de s'exiler suite à une décision qui ne leur plaît pas.
❖ Les enfants sont éduqués par le clan entier. Ils sont d'abord pris en charge par les anciens, puis ils entrent un apprentissage auprès d'un membre du clan, en prouvant qu'ils en sont dignes.

❖ Éducation


Chez les nomades d'Abbes, seul le chaman, ou l'un de ses suppléants, est habilité à dispenser les apprentissages de base. Chaque jeune métamorphe apprend ainsi les bases de la lecture, de l'écriture, des mathématiques ainsi que l'histoire du clan. Libre à eux de renforcer leurs connaissances par la suite, ou de devenir l'apprenti d'un membre du clan. En effet, chaque enfant est libre et peut choisir la carrière qu'il souhaite suivre. Il doit pour cela s'en montrer digne, et convaincre l'un de ses aînés de le prendre sous son aile. Bien entendu, s'il vient à se tromper, il est libre de choisir un autre rôle, jusqu'à trouver sa voie.

❖ Alimentation


❖ Les nomades se nourrissent de ce qu'ils trouvent au fil de leurs pérégrinations. Ils sont avant tout des chasseurs-cueilleurs, bien qu'il leur arrive de s'arrêter durant quelques temps à un endroit en particuliers, et de faire alors pousser diverses cultures. Ils peuvent tout aussi bien dîner royalement que se contenter de peu, selon les jours.
❖ Ils utilisent de nombreuses épices, qui peuvent paraître trop subtile ou au contraire fortes pour ceux  qui n'y sont pas habitués. Les nomades boivent également beaucoup de thé chaud.

❖ Les Esprits, fidèles guides


❖ Les Esprits ont une place primordiale dans la vie de chaque membre des clans. En effet, très tôt, ce sont eux qui décident de leur destin.
A la naissance d'un enfant, le chaman va consulter les Esprits afin de connaître le destin qu'ils lui réservent. Ce ne sont que des brides d'informations, qu'il partage ensuite avec les parents du nouveau-né. Parfois, ce que voit le chaman est de mauvais augure, et il peut choisir d'abandonner l'enfant en plein désert, laissant les Esprits décider de son sort. Dans d'autres cas, il choisit de mentir à la famille, espérant avoir fait le bon choix.

❖ Au cours de la vie d'un individu, il sera amené plusieurs fois à consulter le chaman. En effet, il ne peut prendre une décision importante sans son accord. Que ce soit pour choisir sa voie au sein du clan, s'unir à une autre personne, avoir des enfants ou rejoindre les ancêtres, il lui faudra à chaque fois demander son avis au chaman. Les autres peuples trouvent souvent ces coutumes désuètes. Mais pour les nomades, qui sont profondément croyants, tout ceci leur paraît normal et ils n'ont que faire des railleries.

❖ Rôles disponibles


❖ Chaque membre d'un clan a sa place. Certains se chargent de la construction de huttes temporaires, de leur déplacement, d'autres de trouver de la nourriture, en chassant ou cueillant certaines herbes et baies, d'autres encore se chargent de soigner les blessés.
Lorsqu'un métamorphe est trop vieux, il rejoint les ancêtres, qui se chargent de l'éducation des plus jeunes.
Il est également possible de jouer un chaman ou un errant, même si ces rôles sont bien plus importants.

Pour éviter que les membres souhaitant incarner un nomade soient trop dispersés, un seul clan est pour le moment disponible. Un second sera ouvert en cas de forte demande, ou si plusieurs membres souhaitent incarner un chaman.

Clan de la Tortue

• Chaman: Libre [0/1]
• Lieutenants: Libres [0/5]
• Errants: Libres [0/5]

• Chasseurs: Libres [∞]
• Éleveurs: Libres [∞]
• Guérisseurs: Libres [∞]
• Constructeurs: Libres [∞]
• Guerriers: Libres [∞]
• Apprentis: Libres [∞]
• Anciens: Libres [∞]


Revenir en haut Aller en bas
avatar
F'eiran Kia
Fondatrice
Messages : 43
Points d'Influence : 0
Date d'inscription : 15/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Jan - 17:39

Feuille de personnage
Race: Métamorphe
Fonction:
Histoire courte:



La vie dans l'Empire de Lin



❖ Organisation de la société


❖ L'Empereur est le dirigeant absolu de l'Empire. En effet, pour une grande partie de la population, il est aussi important que les dieux et est l'homme le plus sage du pays. C'est lui qui prend la plupart des décisions, et il se doit de se plier à de nombreux protocoles. Il doit ainsi recevoir quotidiennement la visite des fonctionnaires impériaux, qui viennent lui présenter des demandes tout en le conseillant sur sa façon de gouverner. L'Empereur doit également lire les nombreux rapports que lui envoient les Gouverneurs de chaque province, afin d'être sans cesse au courant de ce qui se déroule dans son pays.

❖ Dans la situation actuelle, l'Impératrice a été autorisée à gouverner de façon exceptionnelle le pays. Cependant, tous attendent maintenant qu'un prince ou une princesse du sang de la lignée royale fasse ses preuves afin de prendre sa suite.
Même si leurs mères étaient des concubines, les enfants de l'ancien Empereur ont bénéficié d'une excellente éducation, vivant à la cité de Zhu et ne manquant de rien. Ils sont habiles à l'art de la calligraphie, au chant et à la musique, à la peinture ou encore au tir à l'arc. Ils n'ont pour le moment aucun pouvoir, bien qu'ils soient respectés, et accueillis avec honneur partout où ils se rendent.

❖ Normalement réservées au plaisir de l'Empereur, les concubines peuvent désormais servir les princes (ou princesses) qu'elles pensent prometteurs. Ce sont des jeunes femmes de toute beauté, recrutées à travers tout le pays, et qui vivent dans un pavillon du palais impérial. Traîtrises et complots sont cependant de mise entre les demoiselles. En effet, il leur suffit d'avoir un enfant de l'Empereur pour être sûres de ne manquer de rien jusqu'à la fin de leur vie.

❖ Les nobles ont un statut un peu spécial au sein de l'Empire. Ils n'ont en effet aucun poids politique, malgré leur fortune ou leur haute lignée. Bien des familles tentent donc de marier l'une de leur fille à l'Empereur, afin d'accéder à une fraction du pouvoir. Ils peuvent cependant assister aux différentes réceptions organisées à la capitale et sont en général bien plus cultivés que le reste de la population.
C'est la fille aînée qui reçoit le titre de Baronne de la part de sa mère, et à qui sont transférées les propriétés. Elle se doit cependant de subvenir aux besoins de ses frères et sœurs et de leur trouver des partis dignes de leur rang.

❖ Les fonctionnaires impériaux sont un pilier de l'Empire. Ce sont en effet eux qui gèrent toute l'administration, et à qui on demande de s'occuper des impôts, de l'armée, du commerce ou encore de la diplomatie. Ils sont recrutés par un concours, très difficile pour les gens du peuple. En effet, le candidat se doit d'être doué dans de nombreux domaines, tels que la poésie, la calligraphie, le respect du protocole ou le tir à l'arc. Ainsi, le pouvoir politique peut théoriquement être accordé à n'importe qui, et n'est pas le monopole des nobles.
Les fonctionnaires sont divisés en plusieurs rangs. Le Gouverneur Général réside au palais de l'Empereur, et gère l'ensemble des fonctionnaires. Il doit faire de nombreux comptes-rendus, et peut être destitués si les choses se passent mal. Dans chaque province réside un Gouverneur qui gère cette portion du pays. Puis viennent les préfets, qui s'occupe d'une ville et de ses alentours, et les sous-préfets qui se chargent des basses besognes.
On dit cependant que certains de ces fonctionnaires sont corrompus, et qu'il peut être facile d'obtenir des concours, grâce à l'appui des mafias locales.

❖ Le peuple se situe en bas de l'échelle sociale. Divers métiers sont disponibles, et ils se doivent de suivre les règles édictées par l'Empereur. Le service militaire est obligatoire pour tous les jeunes, sans distinction de sexe. En cas de guerre, chaque membre d'une famille se doit de fournir un soldat. Certaines personnes décident d'en faire leur métier.
Les Gardes Impériaux sont des combattants d'élite, qui protègent la famille impériale et leurs sont entièrement dévoués.

❖ Famille


Chaque mariage est célébré avec faste, plusieurs cérémonies s'étalant sur une semaine sont organisées. La femme est alors la cheffe de la famille, s'occupant de gérer le foyer, et dont l'autorité ne peut être discutée. Les enfants prendront par ailleurs son nom, et c'est la fille aînée qui héritera des possessions de ses parents. À elle de subvenir ensuite aux besoins de ses frères et sœurs.
Il est à noter que les unions homosexuelles ne sont pas reconnues officiellement par l'Empire.

❖ Éducation


Dans l'Empire de Lin, il n'existe pas vraiment de système éducatif officiel. Chaque famille est livrée à elle-même, si bien qu'une bonne partie de la population est totalement illettrée. Pouvoir se payer un professeur demeure rare, bien que certains y parviennent. Certaines familles misent en effet tout sur l'un des rejetons doués, lui donnant une éducation riche, engageant de multiples professeurs variés pour qu'il puisse passer un concours afin de faire partie des fonctionnaires de l'État. Cela reste rare, mais pas impossible.

❖ Alimentation


Le riz est présent à presque tous les repas, accompagné de légumes variés. Du poisson est parfois ajouté, ou de la viande plus rarement, réservée au grandes occasions. Les plats sont cependant variés, composés de divers ingrédients, et même les familles les plus pauvres mangent en général à leur faim, tant les cultures de l'Empire sont florissantes.
Il est presque obligatoire de manger avec des baguettes, chose parfois difficile pour les non initiés.

❖ Traditions et savoir vivre


❖ L'Empire de Lin est un pays pétri de traditions et de coutumes. Le culte d'Altem n'y a qu'une importance moindre, l'Empereur étant celui que tous doivent vénérer. Peu ouvert à l'extérieur et aux nouveautés, l'Empire stagne depuis bien des années, que ce soit au niveau des lois promulguées ou des relations avec les pays voisins.

❖ La notion de respect est capitale. En effet, toute personne de rang inférieur doit saluer humblement ceux qui lui sont supérieurs. C'est la personne la plus gradée - ou faisant partie de la famille impériale - qui parle en premier, les autres devant attendre sagement son accord avant de prendre part à la conversation. De plus, les étrangers sont bien souvent considérés comme des personnes rustres, sans manières, et cela même s'ils ont pris le temps de se renseigner sur les diverses coutumes du pays.

❖ L'art a une place importante dans la société, sans doute plus que la science. Toute personne instruite se doit de maîtriser la calligraphie, l'art de la peinture, de la poésie, le tir à l'arc ainsi que l'équitation, ou encore le chant et la danse. C'est bien souvent sur ces critères que sont jugées les qualités d'une personne, si bien que la plupart des gens du peuple sont hautement sous-estimés par la noblesse.

❖ Les banquets sont également importants au sein de la noblesse. On y prépare les plats les plus délicieux, des quantités copieuses de nourriture sont disposées sur les tables, ce qui tranche avec les jours ordinaires où on mange bien plus chichement. Ces banquets permettent de faire tout l'étalage de la richesse des familles, tout en montrant aux invités combien ils sont importants.


❖ Métiers et rôles disponibles


Bien des rôles sont disponibles au sein de l'Empire.
Il est tout à fait possible d'incarner un membre de la famille impériale, d'une maison noble, ou encore un fonctionnaire de l'État.
Vous pouvez également jouer un artificier de Zhu, un garde rattaché à la famille impériale , ou un simple soldat. Marchand, couturier, forgeron, tavernier, pêcheur, professeur de poésie ou encore simple mercenaire sont d'autant de métiers disponibles.

Récapitulatif des rôles:

• Impératrice: Yun Lin [PNJ]
• Princes/Princesses: Libres [0/∞]
• Concubines:  Libres [0/∞]

• Gouverneur Général: Libres [0/1]
• Gouverneurs: Libres [0/4]
• Préfets: Libres [∞]
• Sous-Préfets: Libres [∞]

• Gardes Impériaux: Libres [0/5]
• Soldats: Libres [∞]

• Instructeurs de l'école de Zhu: Libres [0/5]
• Artificiers de Zhu: Libres [∞]

• Baronnes: Libres [∞]
• Gens du peuple: Libres [∞]

Revenir en haut Aller en bas
avatar
F'eiran Kia
Fondatrice
Messages : 43
Points d'Influence : 0
Date d'inscription : 15/11/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Avr - 10:45

Feuille de personnage
Race: Métamorphe
Fonction:
Histoire courte:



La vie à Odrar



❖ Organisation de la société


❖ Le roi est le leader tout puissant de la nation. Nul n'est censé le contredire, remettre en cause ses paroles, seuls quelques conseils peuvent lui être donnés. Il n'y a pas vraiment de conditions afin de devenir roi. Il suffit d'organiser un coup d'État, de réunir suffisamment de fidèles, ou de vaincre le dirigeant en duel. En effet, pour le peuple d'Odrar, seul quelqu'un de fort est apte à diriger la nation. Jusqu'à maintenant, la plupart des rois ont réussi à tenir une dizaine d'années, bien que parfois leur règne soit écourté au bout de quelques mois.

❖ La ou les reines n'ont aucun poids politique. Elles sont censées être entièrement soumises à leur époux, élever correctement leurs enfants, sans réellement jouir d'une grande liberté. Bien des familles cachent ainsi la beauté de leurs filles, pour qu'elles ne soient pas enlevées par le roi.

❖ Les descendants du roi sont dans une position plutôt précaire. En effet, ils sont sûrs de ne pas hériter du trône de façon héréditaire, et si jamais leur père venait à être déchu, ils seraient exécutés avec lui. Si bien que la majorité des enfants royaux apprennent très tôt à se battre et à se défendre, voir à prendre la fuite. Ils ne bénéficient pas vraiment de postes privilégiés, même si le roi peut leur fournir du matériel, des financements, ou encore des dragons.

❖ Les Fidèles du roi sont des personnes ayant prêté allégeance au souverain, en général puissantes et riches. Si jamais celui-ci venait à tomber, ils deviendraient avec leur famille des esclaves, ne jouissant que de peu de droits. Ils se doivent donc de protéger les positions du roi à tout prix, écartant tout complot ou éliminant les personnes trop menaçantes, afin de continuer de jouir de nombreux privilèges.
Ils sont ainsi aidés par les Protecteurs, des soldats grassement payés qui sont censés les protéger eux et la famille royale. Il n'est cependant pas rare que certains de ces Protecteurs tentent de profiter de leur position, et un certain climat de paranoïa règne dans leurs rangs.

❖ Les Meneurs sont des personnes suffisamment puissantes pour siéger au conseil du roi. Celui-ci se réunit chaque semaine afin de discuter de diverses affaires et de conseiller au mieux le roi, bien que celui-ci ne les écoute pas toujours. Pour être meneur, il faut être élu par un vote, qui a lieu tous les trois ans, la seule condition étant d'être un Homme Libre. Bien des personnes s'y essaient, mais peu réussissent. En cas de changement de roi, les Meneurs conservent leur titre.
Les Meneurs peuvent également diriger des armées en cas de guerre.

❖ Les Érudits siègent également au conseil du roi, mais leur titre est obtenu soit de façon héréditaire soit peut être vendu au plus offrant. Ils se doivent également de conseiller le roi, et ils ont plus un rôle d'administrateurs et d'hommes de lois.

❖ Les Hommes Libres - et Femmes Libres - sont les citoyens lambdas, qui constituent la majeure partie de la population. Ils ont le droit de vote, peuvent avoir divers métiers, tel que commerçant, forgeron ou encore dragonnier.
Il est à noter qu'en cas de guerre, tout Homme Libre peut être appelé pour faire partie de l'armée royale. Il n'existe pas d'armée de métier, chaque personne étant censée savoir se battre.

❖ Les Indigents sont les personnes malades, trop âgées ou trop jeunes pour s'occuper seules d'elles. Loin d'être laissés de côtés, ils sont pris en charge par l'ensemble du peuple, qui verse une dîme mensuelle afin de leur venir en aide. Il existe ainsi divers endroit où ils peuvent se reposer, se restaurer, et où des personnes bénévoles leurs viennent en aide. S'occuper d'un Indigent n'a rien de déshonorable, et le roi lui-même leur vient parfois en aide.

❖ Les esclaves sont la plupart du temps les descendants d'une ancienne famille royale ou de leurs proches, des personnes ayant commis de graves crimes ou quelques descendants d'anciens prisonniers de guerre. Ils n'ont aucun droit, et se doivent d'obéir aux ordres que leur maître leur donne - bien que celui-ci n'ait par le droit de les mutiler, les tuer ou encore les laisser mourir de faim. Quelques esclaves peuvent regagner leur liberté, en s'illustrant par exemple au combat.
Il est à noter qu'un étranger aura plus ou moins les mêmes droits qu'un esclave. Ainsi, ils ne peuvent posséder une habitation, n'ont pas le droit de vote, ne peuvent pas se déplacer librement. Pour le moment, il semble impossible pour eux d'obtenir le titre d'Homme Libre.

❖ Famille


.

❖ Éducation


.

❖ Alimentation


.

❖ Une société brutale et libre


❖ Il n'existe que peu de règles au sein de la nation d'Odrar. Il est bien entendu interdit, en théorie, de tuer, voler ou nuire à autrui, mais il suffit d'être suffisamment discret pour qu'une peine soit évitée - les autorités n'étant pas toujours très regardantes sur les crimes. De plus, avec suffisamment de pouvoir ou d'or, il est tout à fait possible de corrompre les rares soldats qui patrouillent en ville.

❖ Chacun est libre de ses faits et gestes, et peu de personnes se mêlent des affaires de leurs voisins. Ainsi, il est tout à fait commun d'avoir plusieurs partenaires, et il n'y a pas vraiment de limites quant au nombre de mariages qu'une personne peut contracter.

❖ Bien des conflits sont réglés par la force brute. Ainsi, si l'honneur de quelqu'un est égratigné, il n'est pas rare de voir les deux belligérants s'affronter en duel, parfois jusqu'à la mort. Les forts sont honorés, bien que la ruse ne soit pas mise de côté. Dès leur plus jeune âge, les enfants sont éduqués dans une tradition assez guerrière, et rares sont ceux qui ne savent pas se battre.

❖ Toutes les croyances sont en théorie admises - bien qu'Altem ne soit que peu apprécié. Si bien que la secte de Tovldir est assez libre de ses mouvements à Odrar, pouvant recruter de nouvelles recrues et annoncer la venue prochaine de leur dieu bien aimé. Le roi lui-même serait un fervent adorateur de la divinité déchue, accordant bien des crédits et des libertés à la secte.

❖ Métiers et rôles disponibles


Bien des rôles sont disponibles au sein de la nation déchue.
Il est tout à fait possible d'incarner un membre de la famille royale, une personne proche du pouvoir ou fidèle au roi.
Vous pouvez également jouer un dragonnier d'Odrar, un esclave ou encore un membre de la secte de Tovldir . Marchand, couturier, forgeron, tavernier, pêcheur, professeur d'escrime ou encore simple mercenaire sont d'autant de métiers disponibles.

Récapitulatif des rôles:

• Roi d'Odrar: Caedmon Margar [PNJ]
• Reines d'Odrar: Libre [0/3]
• Princes/Princesses issus de la première épouse:  Libres [0/2]
• Princes/Princesses issus de la seconde épouse:  Libres [0/2]

• Fidèles du Roi: Libres [0/5]
• Protecteurs: Libres [0/∞]
• Meneurs: Libres [0/10]
• Érudits: Libres [0/5]

• Hommes Libres: Libres [∞]
• Indigents: Libres [∞]
• Esclaves: Libres [∞]

• Secte de Tovldir :  Libres [0/∞]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Brouillon société
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les jeux de société
» Novembre 2009 : Jeux de société et jeux d'enfants
» Ketil Björnstad, La Société des jeunes pianistes
» Collection Atlas "Jeux de société Astérix"
» Films et société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Altem :: Manuscrits :: Créations archivées-